Alexandra est une influenceuse mode, basée à Bordeaux, qui tient le blog mademoisellemodeuse.com depuis 2012. Chez Coco Frio, nous apprécions particulièrement sa démarche bodypositive et ses looks toujours hyper stylés. Nous sommes très heureuses qu’elle ait accepté de répondre à nos questions et la remercions encore une fois !
Propos recueillis par Alizée Brimont
Photos : It’s Henriette studio
alexandra-influenceuse-body-positive-coco-frio

Bonjour Alexandra ! Difficile de résumer ta profession en une phrase car tu es « multi casquettes ». Peux-tu tout de même te présenter dans un premier temps ?

Effectivement, délicat de résumer, je n’y parviens toujours pas ! Je m’appelle Alexandra Fleurisson, j’ai aujourd’hui 35 ans et je suis productrice de contenus / influenceur / mannequin grande taille et consultante social media. Tout a commencé par un blog, mademoisellemodeuse.com, créé en 2012, toujours actif, qui réunit une belle communauté qui ne cesse de grandir.

J’ai obtenu mon baccalauréat littéraire spécialisation Histoire des Arts en 2003 et je suis aussitôt entrée sur le marché du travail.

Sur ton compte Instagram, tu mets en avant le courant body positive et l’acceptation de soi, on adore ! Est-ce ce réseau social qui t’as permis de t’accepter telle que tu es ou est-ce le cas depuis longtemps ? Y a t’il d’autres choses qui t’ont aidée ?

Instagram a contribué à renforcer ma confiance en moi, qui n’était pas du tout au rendez-vous les premières années de ma vie. Le travail sur l’acceptation de moi et les rencontres qui ont ponctué ma vie ont aussi contribué à tout ça. J’ai eu une histoire un peu compliquée avec mon corps jusqu’à mes 30 ans et tout va beaucoup mieux maintenant.

alexandra-mademoiselle-modeuse-interview-coco-frio

J’ai lu sur ton blog que ta famille ne t’avait pas beaucoup soutenu pour suivre les études supérieures que tu avais envie de faire. Cependant tu donnes désormais des cours de marketing d’influence en école de commerce. Est-ce une fierté pour toi de finalement devenir professeure ?

Depuis toujours, j’aime transmettre ce que je sais et ce que je connais. L’opportunité qui m’a été donnée d’enseigner m’a rendue très fière, au vu de mon parcours personnel. Cette étape dans ma vie m’a fait relativiser sur le poids des diplômes. Ils sont importants mais on peut construire la carrière que l’on souhaite sans, à condition de prendre d’autres chemins.

As-tu des modèles dans la vie qui t’inspire et que tu aimerais partager ?

Je suis fan de certaines femmes, je les trouve belles et charismatiques : Ashley Graham, la mannequin plussize américaine, Michelle Obama, ex-first lady mais femme de talent, Simone Veil, figure de la progression des droits des femmes.

alexandra-mademoiselle-modeuse-interview-coco-frio

Chez Coco Frio, on considère qu’il est très important d’être douce avec soi-même (dans un monde parfois un peu trop critique). As-tu une routine douceur pour prendre soin de toi ?

Je fais très attention à mon corps, je me chouchoute beaucoup. Que ce soit par l’application de soins visage et corps, par la pratique du sport, par le fait de manger de bonnes choses. Il est mon compagnon pour la vie, je me sens bien avec lui, je le lui rends bien.

Enfin, un petit mot pour les maillots de bain Coco Frio : qu’est ce que tu aimes particulièrement chez eux et quels modèles te plaisent particulièrement ?

Les maillots sont de grande qualité, dans des matières épaisses, qui soutiennent vraiment. Ils assurent une silhouette sexy, élégante et confortable, c’est un super compromis. Le mien est le Roma Gelsomino blanc, je suis fan de la bretelle asymétrique et du détail métallisé. Le tout en étant éthique.

coco-frio-maillot-de-bain-éthique-mademoiselle-modeuse