Lorsque j’échange avec mes clientes, notamment sur les réseaux sociaux, beaucoup sont curieuses de connaître mon quotidien en automne et hiver. C’est vrai qu’en tant que créatrice d’une marque de maillots de bain éco-responsables, on pourrait croire que mon activité est au point mort une fois l’été passé. Mais c’est loin d’être le cas ! 

Cette période est consacrée à de multiples tâches, notamment la création de la prochaine collection. Entre le choix des tissus, la création des imprimés et la production des prototypes de maillots de bain par mon atelier en Italie je suis déjà bien occupée. Mais à cela s’ajoutent beaucoup d’autres tâches subsidiaires nécessaires au bon fonctionnement de l’entreprise Coco Frio. 

J’ai donc décidé de vous partager les coulisses de mon activité et de vous décrire plus précisément les actions mises en oeuvre hors de la période estivale. Je parlerais de l’année 2020/2021 mais il est à noter que, dans le monde entrepreneurial, les années se suivent et ne se ressemblent pas !

Ainsi, en temps habituel, la production des maillots de bain devrait être plus avancée en cette période. Idéalement le shooting devrait même être finalisé… Mais j’ai appris depuis le lancement de Coco Frio il y a quelques années que la vie d’entrepreneuse était définitivement remplie d’imprévus. Avec le COVID-19, beaucoup d’éléments étaient pour moi incertains en 2021. Certaines choses ont mis du temps à se confirmer. Malgré le retard, j’ai vraiment hâte de vous montrer la nouvelle collection qui, je l’espère, vous plaira encore plus que les précédentes ! 

C’est parti pour les coulisses des maillots de bain éco-responsables Coco Frio, de septembre à décembre. 

La création des maillots de bain.

Après les vacances d’été vient le moment de finaliser la prochaine collection. Même si j’ai commencé à y réfléchir bien avant, l’automne est le moment de tout concrétiser. Je mets à plat toutes mes idées et mes inspirations. L’été étant la saison qui m’inspire le plus – logique pour une marque de maillots de bains éco-responsables ! – je reviens chargée d’images. C’est dans mes nombreuses photos de vacances que je puise mes inspirations… et au cours des heures passées sur Pinterest ! 

Le fait d’organiser et de regarder ces images me permet de mieux comprendre ce que j’ai envie de créer. C’est ensuite que je dessine mes maillots de bain. En parallèle, j’ai également reçu de mon atelier en Italie les nouveaux échantillons de tissus. Comme vous le savez, je produis depuis le début Coco Frio tous mes maillots de bain en ECONYL®, un tissu éco-responsable, recyclé à partir de filets de pêches et débris plastiques retrouvés dans les océans. Ce sera bien sûr toujours le cas pour 2021 ! En découvrant les nouvelles couleurs et les nouvelles gammes de tissus, je fais mon choix pour la collection. Cela me permet aussi de finaliser les dessins de mes maillots de bain. 

En plus des modèles de maillots, je travaille également sur la création des imprimés. En fonction de la collection que j’ai envie de faire et de mes inspirations, j’imagine et je choisis deux imprimés. Par la suite je les fais développer par Lucie Bellion, la designeuse textile avec qui je travaille depuis le début de l’aventure Coco Frio. 

Nous organisons un rendez-vous au cours duquel je lui montre toutes mes inspirations et ce que j’aimerais faire. Suite à celui-ci, elle dessine les imprimés. Il y a un délai d’environ quinze jours entre notre rendez-vous et le dessin final. En octobre, l’imprimé était finalisé et j’ai pu passer la grosse commande des tissus. Il est nécessaire de la faire assez tôt car le délai pour les recevoir est d’environ deux mois. 

Les rendez-vous avec mes fournisseurs.

Cet automne a également été marqué par la recherche d’un nouvel atelier. Comme vous le savez, pour la saison dernière, j’avais fait produire mes maillots de bain au Portugal. À l’origine, je souhaitais les faire produire en France. Mais l’entreprise avec laquelle je travaillais a malheureusement fait faillite. Le Portugal m’a sauvé la vie et je leur en serai toujours reconnaissante !  

Cependant, qui dit maillots de bain éco-responsables dit aussi : faire attention à leur empreinte carbone. Je souhaitais donc trouver un nouvel atelier plus près de l’usine qui fabrique mes tissus en ECONYL®. Cette année les maillots de bain seront donc de nouveau produits en Italie. En septembre j’ai donc visité le nouvel atelier et officialisé cette collaboration. 

C’est à ce moment là que je leur ai laissé mes dessins pour réaliser les premiers prototypes de la collection 2021. Cette visite m’a également permis d’avoir une discussion précise avec la modéliste. Ensemble, nous faisons le point sur les finitions, ou la manière dont j’imagine le tombé du maillot de bain. Cela me permet également de lui dire que j’envisage un accessoires à tel ou tel endroit d’un modèle. 

C’est vraiment un rendez-vous super important car il nous permet de tout mettre à plat et de poser chacune toutes nos questions. Cela simplifie également la réalisation du prototype.

Lors de ce voyage en Italie, j’en ai également profité pour planifier un rendez-vous avec l’atelier en charge de fabriquer mes accessoires. J’ai donc pu les choisir à ce moment là, ils sont bien arrivés et déjà prêts pour sublimer les maillots !

L’organisation et l’administratif.

Et oui, il n’y a pas que du créatif quand on gère une petite entreprise de maillots de bain ! 

L’automne est également dédié à l’élaboration de mon (gros !) retroplanning qui me permet d’organiser mon année. J’ai besoin, en un clin d’oeil, d’avoir un déroulement idéal des événements à venir. Même si je ne parviens pas toujours à respecter toutes les deadline fixées ! 😅 Cela me permet également de mener une réflexion sur la communication et l’événementiel pour la nouvelle collection. 

Je ne peux pas passer non plus à côté de la comptabilité. Après l’été, c’est le moment de faire l’inventaire non seulement des maillots de bain mais aussi de tout ce qui appartient à l’entreprise. C’est-à-dire les étiquettes, les médailles, les cartons qui me permettent d’envoyer les colis, etc. Un moment super important qui me permet de faire le point et de préparer le bilan comptable pour l’année 2020. 

Communiquer sur des maillots de bain éco-responsables en hiver : pas facile !

Je vous en avais parlé en story sur Instagram il y a quelques temps : faire vivre la communication d’une marque de maillots de bain éco-responsables en hiver n’est pas facile ! La créativité passe donc aussi dans la communication et c’est parfois un vrai casse-tête pour continuer à trouver un contenu qui vous plaise. Notamment car il est difficile de se projeter dans son maillot de bain quand il fait 0° dehors !

Cette année, j’ai accordé beaucoup de temps à la préparation du calendrier de l’avent sur Instagram. J’ai commencé à y réfléchir mi-octobre et à écrire aux marques avec lesquelles je souhaitais collaborer pour des jeux concours. Tout s’est progressivement mis en place en octobre et novembre. Si vous n’avez pas encore pu participer à l’un des jeux concours, sachez que certains sont toujours en cours !

La communication passe également par une certaine maintenance du site Internet. J’ai pris le temps de faire le point pour voir ce qu’il était possible d’améliorer et quels seraient les ajouts à faire. Je travaille notamment sur la création d’une Foire à Questions et d’un guide des tailles. Je sais que cela pourrait vous être utile, et j’essaye vraiment d’améliorer la communication de Coco Frio d’année en année !

Et maintenant ?

Aujourd’hui nous sommes donc mi-décembre et  j’attends de recevoir mes prototypes et mes tissus imprimés. Comme je vous l’expliquais en début de cet article, le contexte actuel m’a fait prendre un peu de retard. Mais j’essaye de rester toujours positive et de ne pas succomber au stress ! 

Concernant les tissus imprimés, comme le rendu n’est jamais le même sur un ordinateur qu’en réel, mon atelier m’envoie quatre variantes pour que je choisisse celle qui répond le plus à mes attentes. Ensuite, je lance le tissu final. 

Si tout va bien, j’aurais début janvier mes prototypes dans les bons tissus, et j’espère pouvoir faire le shooting début février. La suite au prochain épisode…